Archive for the ‘Marrakech Tours’ Category

Les 7 délices d’un voyage jusqu’aux Cascades d’Ouzoud

lundi, février 24th, 2014

Situées dans la province du Grand Atlas d’Azizal, à quelques 150 kilomètres au nord-est de Marrakech, les cascades d’Ouzoud sont plus que de simples cascades.

La région alentour

Le trajet de Marrakech aux cascades l’Ouzoud est une expérience en soi car la route vous fait découvrir des vertes vallées et la superbe gorge de la rivière El Abid, en traversant des vergers et des moulins à olives sans âge jusqu’au village Berbère de Tanaghmeilt non loin de là. Lorsque l’on aperçoit la beauté magnétique de cette région désertique, il est facile de comprendre pourquoi la presque totalité de cette région  a été désignée site protégé par un certain nombre d’organisations nationales et locales.

(Lire la suite…)

La Place Djemaa El Fna

lundi, février 10th, 2014

Comme la plupart des villes marocaines, Marrakech offre deux facettes complètement différentes, la première, le quartier moderne et commercial de Guéliz et la seconde l’ancienne médina entourée de remparts. La médina de Marrakech est l’une des cinq médinas qui sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, elle est remplie de monuments grandioses, un immense souk est bâti autour de la célèbre place Jema El Fna, une place remplie de monde, bouillonnante de vie dans le cœur de la ville.

Le paradis des consommateurs

Entourée d’allées en forme de labyrinthe et d’habitations serrées, la place Djemaa el Fna est le point de départ pour explorer le dédale sans fin des souks où l’on trouve de tout depuis des souvenirs à bas prix et des épices aux magnifiques tapis et articles en bois ou en métal finement sculptés ainsi que des bijoux traditionnels. Tout au long de la journée Il est possible de se rafraichir en buvant un jus d’orange fraichement pressée et de manger des délicieuses dates marocaines offertes par les innombrables vendeurs sur la place.

(Lire la suite…)

Visite du jardin Majorelle à Marrakech

vendredi, octobre 4th, 2013

Au cœur de l’ébullition de Marrakech, on peut encore trouver de petites poches de tranquillité et de sérénité, un contraste absolu avec la chaleur et le rythme effréné de la ville tout autour.

Le Jardin Majorelle est une de ces oasis de calme, c’est un des lieux qui attirent le plus de visiteurs à Marrakech. Baptisé en hommage à son créateur d’origine française, Jacques Majorelle, un peintre inspiré par le mouvement de l’Art Nouveau du début du XXe siècle, ce jardin sous sa forme moderne s’étend sur près de 10 000 m² où s’unissent créations et nature.

Là, sous les murmures de l’eau qui ruisselle doucement de bassins en marbre, de fontaines et de canaux d’irrigation et sous les pépiements continuels des oiseaux se crée une ambiance idyllique d’exotisme subtropical, tandis que des sentiers traversent des plantations de bananiers et de bambou, des cocotiers et des bougainvilliers sans oublier une impressionnante collection de cactus.

Majorelle a passé près de quarante ans à créer et façonner ce jardin pour en faire une splendide œuvre d’art botanique même si, après sa mort en 1962, il est tombé à l’abandon.

(Lire la suite…)

Visite de la tannerie à Marrakech

mercredi, août 14th, 2013

La matière première des produits en cuir fin est produite dans le vieux quartier des tanneries de Marrakech, un lieu d’un attrait magnétique pour les touristes car l’expérience y est aussi fascinante que l’odeur y est prononcée.

Certains vous avertiront contre la visite de ce quartier odorant de la ville, mais ce serait une erreur à de nombreux égards, car la méthode ancienne qui permet de transformer en cuir des peaux de chèvre et de mouton n’a que peu changé depuis la nuit des temps et c’est un rappel captivant d’une autre époque.

Les tanneurs de Marrakech existaient déjà quand la ville a été fondée en 1062 et la production d’objets de maroquinerie est depuis lors un commerce important. À l’heure actuelle, la méthode archaïque de transformation fait appel à un cocktail désagréable de liquides élémentaires (un mélange d’urine de vache, d’excréments de pigeon et d’acides) dans lesquels les peaux sont lavées et préparées.

Vous y verrez des hommes torse nu, debout dans des cuves en terre remplies jusqu’au genou de cette mixture à l’odeur diabolique, qui sont en train de nettoyer les peaux avant de les transférer dans d’autres cuves où elles seront teintes dans d’autres liquides multicolores à l’air tout aussi suspect. Cette opération terminée, les peaux sont étalées au soleil pour y sécher.

(Lire la suite…)

Les tombeaux saâdiens de Marrakech

samedi, juillet 27th, 2013

Si vous êtes amateur d’histoire, les tombeaux saâdiens vous intéresseront, un des lieux touristiques les plus fréquentés de la ville, c’est là que reposent les souverains et d’autres membres de la dynastie saâdienne, un des plus beaux exemples d’art islamique du Maroc.

La première sépulture connue remonte à la fin du règne du sultan Ahmed el Mansour (1578-1603), sixième de la dynastie saâdienne, dont l’ère s’est étalée du milieu de XVIe siècle jusqu’à la fin du XVIIe siècle.

À son arrivée au pouvoir, Moulay Ismaïl (1672-1727) a scellé les tombeaux dans le but d’effacer toute trace de ses prédécesseurs et ce n’est qu’en 1917, grâce à un levé aérien, qu’ils ont été redécouverts par les Français. Les tombeaux ayant été scellés pendant toutes ces années, ils ont été retrouvés dans un état de préservation quasi-parfait et le service des Beaux-Arts marocain a depuis redonné à ce site sa splendeur originale.

(Lire la suite…)

(English) One hump not two – a dromedary ride in Marrakech

dimanche, juillet 7th, 2013

Activités alternatives à Marrakech

vendredi, février 1st, 2013

Avec une multitude d’activités toute l’année, Marrakech projette son menu varié d’enchantement aux touristes du monde entier. Comme nous avons couvert un certain nombre d’activités dans des blogs précédents nous avons pensé qu’il serait utile de présenter un petit choix d’attractions alternatives, la plupart d’entre elles en dehors de la ville de Marrakech elle-même.

1. Les berbères du Maroc. Le Centre Culturel Berbère est un projet innovateur conçu pour offrir un aperçu de l’histoire et de la culture du peuple autochtone du Maroc qui comprend environ la moitié de la population de nos jours, la plupart d’entre eux dans le sud-ouest et les secteurs montagneux du Haut et Moyen Atlas. Situé dans le village de Boulaoune, dans les collines de l’Atlas, pratiquement à mi-chemin entre Marrakech et Agadir, le centre, qui est logé dans une petit Kasbah fortifiée, révèle la pleine histoire et les coutumes colorées des berbères du temps pré-arabe (avant le 8ème siècle) à nos jours. Une visite au CCB est non seulement une expérience fascinante mais aussi productive car les visiteurs peuvent apporter une contribution directe pour soutenir l’économie des communautés locales. http://www.berber-cultural-center.fr.gd/Home.htm

2. Jet-ski à Marrakech ! Pourquoi pas?! Juste à 30 minutes de Marrakech, au pied du Haut Atlas dont les sommets sont couverts de neige en hiver, vous trouverez le lac Takerkoust, base d’Atlas Jet avec sa plage privée. Ici vous pouvez faire monter l’adrénaline à la limite maximum grâce aux derniers jet-skis de Yamaha. http://www.jet-atlas.com/
(Lire la suite…)

(English) The Beginners Guide to Marrakech

lundi, décembre 19th, 2011

(Lire la suite…)

(English) 7 Unusual Activities around Marrakech

mardi, octobre 25th, 2011

Huit lieux d’intérêt historique à visiter à Marrakech

vendredi, mars 25th, 2011

Au pied des montagnes de l’Atlas, chargée d’histoire, se trouve Marrakech, la ville impériale enchanteresse la plus importante du Maroc.

Voici un bref guide pour certaines des top attractions historiques de Marrakech:

La Médersa Ben Youssef : cette école coranique est la plus vaste du Maghreb. Vers 1570, le souverain saâdien Moulay Abdallah fit édifier ces bâtiments d’inspiration mérinide. Cent trente deux chambres, dont la petitesse et la simplicité contrastent avec le raffinement andalou du reste de l’établissement, occupent l’étage et abritaient jusqu’à 900 étudiants. La médersa fut désaffectée en 1960, restaurée et ouverte au public en 1982.

La Mosquée de la Koutoubia : le minaret (70 m) est le point le plus élevé de la ville, visible depuis des kilomètres à la ronde. La mosquée a été utilisée comme un plan architectural pour de nombreuses autres mosquées puisque le minaret a été achevé pendant le règne du calife almohade Yaqub al-Mansur (1184-1199).

Le Palais El Badi : se traduisant par ‘l’Incomparable Palais’, El Badi, construit par le roi saâdien, Ahmad al-Mansur en 1578, est l’un des sites les plus visités à Marrakech. Aujourd’hui, l’enveloppe du bâtiment original, supposé avoir autrefois consisté de 360 salles, la plupart d’entre elles décorées d’or venant du Soudan,  accueille le festival annuel du folklore marocain, qui a lieu, généralement, en juin.

Le Palais de la Bahia : construit plus récemment, à la fin du XIXe siècle, et remarqué en particulier pour ses sols carrelés, plafonds de bois de cèdre richement décorés et ses patios, le Palais de la Bahia avec ses vastes jardins était destiné à être le plus grand palais de son temps. Son nom ‘Brillance’ dit tout.

Les Tombeaux Saadiens : les tombes datant de l’époque du sultan Ahmed al-Mansur Saadi (1578-1603), ont été découvertes en 1917 et restaurées par le service national des Beaux-arts. En raison de leur décoration complexe, une indication claire de l’opulence de l’époque et un parfait exemple de la beauté de l’art islamique, les tombes sont une majeure attraction pour les visiteurs et devraient être dans votre liste prioritaire de ‘ce qu’il faut voir à Marrakech’.

Les Jardins de la Ménara: situés à l’ouest de Marrakech, les jardins sont plantés d’oliviers et convergent vers un grand bassin d’irrigation avec un pavillon de la dynastie des saâdiens du XVIe siècle.

Le Jardin Majorelle : conçu par l’artiste français expatrié Jacques Majorelle, et considéré comme son chef-d’œuvre, le jardin a été acquis par Yves Saint-Laurent en 1980 et c’est là à sa mort en 2008 que les cendres du couturier furent dispersées. En plus de ses nombreuses plantes exotiques, surtout des bambous, le jardin est l’habitat de nombreuses espèces d’oiseaux que l’on ne trouve que dans cette partie de l’Afrique du Nord ; le jardin abrite aussi le Musée d’Art islamique de Marrakech.

La Place Jemaa el Fna : la place la plus célèbre et dynamique de Marrakech, c’est le point focal de l’ancienne Médina (ville d’origine). Sur les deux côtés de la place se trouvent les souks de Marrakech, un  vrai labyrinthe, le marché nord-africain traditionnel qui sert les besoins au jour le jour de la population locale et de la communauté touristique. Autour de la place se trouvent des cafés avec terrasses et balcons d’où on peut observer l’activité frénétique de la place vivante avec ses artistes, ses diseuses de bonne aventure et ses vendeurs de jus d’oranges pressées. La nuit, la place Jemaa el Fna devient un énorme resto de plein air avec des tas de stands de restauration offrant une grande variété de spécialités locales.

Pour un hébergement de luxe à Marrakech, tout comme pour les attractions touristiques, il y a un vaste choix. Cependant, Les Borjs de la Kasbah est un des meilleurs parmi le petit nombre d’hôtels de charme de style ryad, connu pour son caractère merveilleusement atmosphérique et authentique.