Les cinq gemmes incontournables de Marrakech

Fondée au 11ème siècle, la ville de Marrakech est trempée dans l’histoire, comme le démontrent plusieurs de ses célèbres monuments et bâtiments. Voici cinq exemples d’architecture marocaine à Marrakech qui sont à ne pas manquer.

1. Les Tombeaux Saadiens. Seulement à quelques centaines de mètres des Borjs de la Kasbah, ces tombes sont les quelques derniers vestiges qui restent de l’importante dynastie saadienne, remontant à l’époque du sultan Ahmad Al-Mansur (1578-1603), bien qu’ayant été fermées sur les ordres du sultan alaouite Moulay Ismail qui voulait que toutes les traces de la dynastie des saadiens soient  détruites. Intacts pendant plus de deux siècles, les tombeaux ont été découverts en 1917 et reconstitués par le service national des `Beaux Arts’. En raison de leur décoration complexe, une indication claire de l’opulence de cette époque et un exemple parfait de la beauté de l’art islamique, les tombeaux sont une attraction importante pour les visiteurs de Marrakech et en haut de votre liste ‘quoi voir à Marrakech’. Attendez-vous à des plafonds voûtés, des piliers de marbre complexement sculptés, des plafonds en bois de cèdre et plus notamment, à une utilisation importante d’une décoration exquise en mosaïque.

2. La mosquée de Mansouria. Construite par Yaqub Al-Mansur, la mosquée de Mansouria est également connue comme la mosquée de la Kasbah, étant juste à une centaine de mètres de la porte monumentale Bab Agnaou,  la porte principale d’accès à la Kasbah. La mosquée est à l’intérieur des remparts, dans la partie méridionale de la médina de Marrakech, non loin des Tombeaux Saadiens. Bien que l’accès à l’intérieur ne soit pas ouvert aux non-Musulmans, on peut admirer l’architecture impressionnante du bâtiment reflétant maintenant son ancienne gloire à la suite d’un programme important de restauration.

3. La Mosquée de la Koutoubia. La Koutoubia est la plus grande mosquée de Marrakech. Terminée pendant le règne de Yaqub Al-Mansur (1184 – 1199), elle est située près des grands jardins de la Koutoubia au centre de la ville, avec son minaret dominant de loin la célèbre place principale, Jemaa el Fna. La mosquée est ornementée de fenêtres incurvées et de voûtes décoratives et son minaret, atteignant 77 mètres de haut, peut être vu des kilomètres à la ronde, le point de repère le plus visible de la ville.

4. Le Palais Al Badi. Un parmi beaucoup d’exemples de tentatives du Sultan Moulay Ismail de détruire tout ce qui était saadien, ceci est néanmoins une ruine impressionnante ; c’est tout ce qui reste maintenant du palais qui par le passé était impressionnant avec ses 360 salles et une cour intérieure mesurant 135m x 110m resplendissante avec des fontaines et une vaste piscine. Le palais fut construit sur les ordres du Sultan Ahmed el-Massour pour célébrer sa victoire sur les Portugais en 1572, bien qu’il soit mort avant son achèvement en 1603.

5. Le Palais de la Bahia. Un palais d’une époque postérieure, du 19ème siècle, et entièrement intact, la Bahia a été construite, en deux phases, pour capturer l’essence du style marocain contemporain. Comportant des tuiles modelées classiques, de beaux passages arqués sculptés, des sols en marbre, des mosaïques, des plafonds de cèdre peints et des panneaux carrelés, ses salles non meublées autour des patios pavés de marbre pavées ou arborés sont un exemple fascinant de l’art marocain traditionnel et plus moderne. Le bâtiment se tient dans presque un hectare de jardin planté d’arbres et d’arbustes fleurissants.

 

 

Be Sociable, Share!

Leave a Reply