Changer de l’argent au Maroc

vendredi, septembre 20th, 2013

La devise du Maroc est le dirham marocain, l’adjectif étant nécessaire au contexte, car le dirham est une monnaie qui a cours dans plusieurs États arabes. Désigné par MAD ou Dhs, il se compose de 100 centimes ; les billets sont disponibles dans les dénominations de 200, 100, 50, 25, 20, et (parfois) 10 dirhams, tandis que les pièces viennent en 10, 5, 2 et 1 dirham ou 50, 20, 10 et 5 centimes.

Officiellement, le dirham n’est pas librement convertible, cela signifie qu’il n’est échangeable qu’au Maroc ; donc, s’il vous reste des espèces à la fin de votre voyage, vous devrez les reconvertir avant votre départ si vous ne voulez pas vous retrouver avec de l’argent sans utilité. Toutefois, selon Trip Advisor (http://www.tripadvisor.co.uk/), il est possible d’échanger des dirhams dans un certain nombre d’agences de voyage et d’aéroports hors du territoire marocain, mais seulement à concurrence de 1000DH et le taux est susceptible d’être moins avantageux hors du pays que sur place.

Il est prudent de conserver les justificatifs de change que vous obtenez au Maroc, ils vous seront peut-être demandés ultérieurement au moment de revendre les dirhams qui vous restent à l’aéroport avant votre départ (il n’y a pas de limite imposée sur la quantité de dirhams que l’on peut vendre).

Si vous préférez changer votre argent au Maroc, comme le font la majorité des visiteurs, vous pourrez acheter et vendre des devises dans un bureau de change à l’arrivée à l’aéroport ou au port marocain, mais aussi dans les banques. Il est généralement difficile d’échanger des chèques de voyage.

Read the rest of this entry »

Les arts à Marrakech – Galerie d’art Matisse

dimanche, septembre 1st, 2013

Marrakech est une ville où les beaux-arts et la culture anciens occupent une place importante, mais la galerie d’art Matisse est une des meilleures pour l’art contemporain. Elle se trouve dans le Passage Ghandouri (au n° 43, à hauteur du 61 rue Yougoslavie), pas très loin de la gare centrale.

Depuis plus de dix ans, Youssef Falaky, le directeur de cette galerie consacre tout son temps et son énergie à monter des expositions pour présenter le talent de certains des plus grands artistes établis du Maroc (comme Claude Viallat, Farid Belkahia, Mahi Binebine, Nureddine Chater et Hassan El Glaoui), mais aussi pour exposer les œuvres de jeunes artistes, pour beaucoup exclusivement gérés par la galerie.

Read the rest of this entry »

Visite de la tannerie à Marrakech

mercredi, août 14th, 2013

La matière première des produits en cuir fin est produite dans le vieux quartier des tanneries de Marrakech, un lieu d’un attrait magnétique pour les touristes car l’expérience y est aussi fascinante que l’odeur y est prononcée.

Certains vous avertiront contre la visite de ce quartier odorant de la ville, mais ce serait une erreur à de nombreux égards, car la méthode ancienne qui permet de transformer en cuir des peaux de chèvre et de mouton n’a que peu changé depuis la nuit des temps et c’est un rappel captivant d’une autre époque.

Les tanneurs de Marrakech existaient déjà quand la ville a été fondée en 1062 et la production d’objets de maroquinerie est depuis lors un commerce important. À l’heure actuelle, la méthode archaïque de transformation fait appel à un cocktail désagréable de liquides élémentaires (un mélange d’urine de vache, d’excréments de pigeon et d’acides) dans lesquels les peaux sont lavées et préparées.

Vous y verrez des hommes torse nu, debout dans des cuves en terre remplies jusqu’au genou de cette mixture à l’odeur diabolique, qui sont en train de nettoyer les peaux avant de les transférer dans d’autres cuves où elles seront teintes dans d’autres liquides multicolores à l’air tout aussi suspect. Cette opération terminée, les peaux sont étalées au soleil pour y sécher.

Read the rest of this entry »

Les tombeaux saâdiens de Marrakech

samedi, juillet 27th, 2013

Si vous êtes amateur d’histoire, les tombeaux saâdiens vous intéresseront, un des lieux touristiques les plus fréquentés de la ville, c’est là que reposent les souverains et d’autres membres de la dynastie saâdienne, un des plus beaux exemples d’art islamique du Maroc.

La première sépulture connue remonte à la fin du règne du sultan Ahmed el Mansour (1578-1603), sixième de la dynastie saâdienne, dont l’ère s’est étalée du milieu de XVIe siècle jusqu’à la fin du XVIIe siècle.

À son arrivée au pouvoir, Moulay Ismaïl (1672-1727) a scellé les tombeaux dans le but d’effacer toute trace de ses prédécesseurs et ce n’est qu’en 1917, grâce à un levé aérien, qu’ils ont été redécouverts par les Français. Les tombeaux ayant été scellés pendant toutes ces années, ils ont été retrouvés dans un état de préservation quasi-parfait et le service des Beaux-Arts marocain a depuis redonné à ce site sa splendeur originale.

Read the rest of this entry »

(English) One hump not two – a dromedary ride in Marrakech

dimanche, juillet 7th, 2013

Comment marchander à Marrakech ?

dimanche, juin 16th, 2013

On ne peut pas visiter Marrakech sans se rendre dans ses célèbres souks, un dédale a priori sans issue de marchés couverts et à ciel ouvert où l’on peut acheter les objets les plus inimaginables. Et qui ne tient pas à faire quelques bonnes affaires en achetant des souvenirs de vacances ?

Nous savons tous que les propriétaires des étals et des échoppes ont tendance à pousser les prix quand ils voient les touristes approcher, mais ne laissez pas ce fait vous décourager d’essayer d’obtenir le meilleur prix possible. Les commerçants locaux s’y attendent. En effet, le marchandage fait partie intégrante de la culture du monde arabe, surtout dans une ville touristique aussi populaire que Marrakech.

Bon, vous venez de tomber sur un objet artisanal d’une grande beauté que vous devez tout simplement ramener chez vous, un objet qui décorera le salon, pour vous vanter : « regarde où je suis allé ! »

  • Faites un tour dans l’échoppe/sur le marché pour voir le prix général d’objets du même type, vous trouverez probablement (en demandant le prix, car il est rarement affiché) qu’ils coûtent tous plus ou moins la même chose, mais c’est rassurant de le savoir. Read the rest of this entry »

(English) Marrakech Weather

samedi, juin 1st, 2013

Désolé, cet article est seulement disponible en Deutsch et English.

(English) Football in Marrakech

lundi, mai 13th, 2013

Journée d’excursion de Marrakech à Essaouira

mercredi, mai 1st, 2013

Si votre visite de Marrakech est assez longue pour vous permettre de sortir de la ville, l’ancien port de Mogador, aujourd’hui Essaouira, vaut bien le voyage de deux heures et demie.

Essaouira est un joli petit port maritime, avec un chantier naval et une importante flotte de pêche. C’est une ville qui ne ressemble à aucune autre du Maroc, principalement parce qu’à son origine, elle a été créée par les Portugais, ce qui lui vaut clairement une grande partie de son charme et caractère. La ville fortifiée se trouve sur une étroite péninsule qui abrite une grande baie et un croissant de sable fin.

Site classé au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est un exemple fascinant de l’architecture militaire de l’Europe du XVIIIe siècle, ses défenses côtières notamment, construites par les Français et équipées d’une impressionnante rangée de canons espagnols. Des remparts de cette skala, la vue est splendide sur la mer et sur les rouleaux de l’Atlantique qui vont s’écraser sur les rochers.

À quelques mètres de l’animation du port de pêche, la médina s’ouvre sur une vaste place et deux grands boulevards et sur un dédale de ruelles étroites d’autant plus agréables qu’elles sont piétonnes.

Read the rest of this entry »

Nouvelles cartes pour l’été créées par notre talentueux jeune chef

lundi, avril 15th, 2013

En février 2013, notre jeune chef Hussein Id Ahmed a introduit une série de nouvelles cartes de plats servis dans le restaurant de l’hôtel, « Le Jasmin », pour le printemps et l’été.

Hussein est entré aux Borjs en janvier 2011 comme commis chef, il a rapidement démontré sa valeur et en janvier 2013, il s’est vu donner la chance d’assumer la pleine charge des cuisines. Avant tout, il lui a fallu produire de nouveaux menus pour les cartes marocaines et européennes , mais aussi une douzaine de menus de demi-pension, changeant chaque jour ainsi qu’une gamme de repas plus légers à servir aux résidents au bar de la piscine.

Vous pourrez vous laisser tenter par les plats servis dans notre restaurant « Le Jasmin », comme entre autres :Tagine de bar m’charmal à la Berbère accompagné de légumes et d’olives ; timbale de crevettes grises et roses accompagné d’une purée d’avocat infusé au citron et d’une sauce à la poire et aux amandes ; roulé de bœuf farci au thym ; magret de canard aromatisé aux clous de girofle et garni de légumes tendres; feuilleté pastilla à la crème de miel et d’ananas.

De nombreux plats végétariens sont également proposés, notamment : Risotto de maïs à la courgette et au parmesan accompagné de champignons au mascarpone et rouleau de légumes dans des feuilles de brick croustillantes servis avec une salade mélangée.

Read the rest of this entry »